You are browsing the archive for Cinémathèque.

La secrétaire

22/08/2010 in Art, Cinémathèque

Date de sortie cinéma : 4 juin 2003

Réalisé par Steven Shainberg
Casting :  James Spader, Maggie Gyllenhaal, Lesley Ann Warren, plus

Titre original : Secretary
Long-métrage américain . Genre : Comédie , Romance
Durée : 01h44
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Synopsis : Lee Holloway n’a pas vraiment tous les atouts de son côté lorsqu’elle vient solliciter un emploi de secrétaire auprès de l’avocat E. Edward Grey. Premièrement, il n’y a que très peu de temps qu’elle a quitté l’hôpital psychiatrique où elle avait été internée. Deuxièmement, après seulement une journée passée au sein d’une famille étriquée et étouffante, elle a de nouveau succombé à son penchant pour l’auto-mutilation.
Bien qu’elle n’ait jamais tenu d’emploi de toute son existence, Lee est tout de même embauchée par Mr Grey. Au début, son travail est banal. Mais bientôt, entre taper à la machine, faire le café et classer les dossiers, une étrange relation se noue entre Lee et Mr Grey. Cette liaison est découverte par la famille de Lee et par Peter, son épisodique petit ami…

avec la gracieuse contribution de soumise d’Amour , extrait du bonus du DVD :

LES 10 COMMANDEMENTS DE LA SECRETAIRE S.M. IDEALE

1er commandement : Tu n’adoreras point d’autres patrons que moi .

2ème commandement : A ton chef les photocopies des rapports annuels à quatre pattes tu présenteras.

3ème commandement : Par « Maître » toutes tes phrases tu termineras, jamais tu ne me tutoieras.

4ème commandement : A aucun jour de repos tu ne consentiras, à jamais service tu me rendras.

5ème commandement : A chaque faute de frappe, respectueusemment une fessée tu recevras.

6ème commandement : Tu ne bavarderas point avec mon martinet ou ma réglette.

7ème commandement : Si la machine à café tombe en panne, de tes propres mains tu la répareras.

8ème commandement : Régulièrement des coups de téléphone sur le corps tu réclameras.

9ème commandement : A la cire brûlante les enveloppes tu scelleras, sans épargner tes doigts.

10ème commandement : Jamais d’initiative tu ne prendras, seuls mes ordres tu exécuteras.



Dita Von Teese

22/08/2010 in Art, Cinémathèque


Lesbian Latex Slaves – Dita Von Teese Bdsm Latex-3

De part ma culture, je souhaite vous faire partager mon goût de l’image et de l’esthétisme .

Je tente donc cette rubrique dont j attend vos remarques, il est bien entendu que quelques encouragements seront les bienvenus si vous souhaitez que j’alimente régulièrement cette rubrique.

Merci

Julien M.

Buttocks by Ruth Hogben

20/08/2010 in Art, Cinémathèque

Buttocks by Ruth Hogben from pony boy on Vimeo.

Le Grand Léchant Mou, lors d’un post, nous a fait découvrir cette vidéo qui mérite bien sa place dans un article …

Histoire d’O

18/06/2010 in Art, Cinémathèque

Date de sortie cinéma : 28 août 1975

Réalisé par Just Jaeckin
Casting:  Corinne Cléry, Udo Kier, Anthony Steel

Long-métrage français , allemand .
Genre : Erotique
Durée : 01h40min

Synopsis : Le film qui a changé la représentation de l’érotisme au cinéma. Dans une atmosphère de scandale retentissant, la réalisation de Just Jaeckin et l’interprétation de Corinne Clery allaient longuement marquer les consciences, pour une influence qui dure encore aujourd’hui. Adapté du best-seller de Pauline Réage, un film qui fait date.

L’Histoire d’O est simple ; une jeune femme libre et indépendante (libre sexuellement aussi, pour les années 1950) est emmenée par son amant dans un château, situé à Roissy, où l’on « dresse » les femmes. Elle y devient esclave, de son plein gré. Elle y souffre (elle doit s’accoutumer au fouet) et n’y connaît au fond que peu de plaisirs si ce n’est celui d’appartenir à quelqu’un. C’est dans le donjon de Samois qu’elle est marquée au fer rouge aux initiales de son maître et son sexe percé de deux anneaux dont l’un supporte le poids d’un lourd disque de métal décoré d’un triskel niellé d’or et où est gravé le nom de son propriétaire.

Le roman comporte une part de réalisme oublié aujourd’hui, puisqu’à Roissy on pratique un enfermement qui était celui imposé aux pensionnaires des maisons closes, avant leur fermeture en 1946 à la suite des campagnes de Marthe Richard.

Pris au premier degré et compris avec une grille de lecture des années 2000 (aujourd’hui le sado-masochisme est un type de pratiques sexuelles institutionnalisé), il ne s’agit que d’un roman érotique, mais Histoire d’O est aussi un cri, celui d’une personne qui veut appartenir à une autre. Si la référence au sado-masochisme est donc bien présente, ce n’est pas aux pratiques visant à pimenter la vie d’un couple, mais à celles qui sont une quête d’absolu, le don de soi.  Son écriture, froide et concise, en fait un objet d’autant plus fascinant.