Interview de Mr K – un spécialiste du bondage japonais dans le Chapitre de Rennes

08/06/2012 in News

Mr.K est un jeune homme que j’ai rencontré lors d’une soirée il y a quelques années déjà. Nous avons très vite sympathisé et je l’ai régulièrement appelé pour animer nos soirée Bretonnes.

Il pratique avec passion le bondage japonais. C’est en outre un excellent photographe. Je vous propose de le découvrir un peu plus avec cette petite entrevue.

M.G : « Mr.K ou Ludo que préfères-tu ?
Mr.K : Allons y pour Mr.K, après tout c’est mon nom de scène !(sourire)
M.G : tu pratiques le shibari depuis quelques temps déjà, d’ailleurs, préfères-tu le terme de shibari ou bondage ?
Mr.K: Cela fait sept ans déjà que je pratique le shibari, je devrai dire kinbaku mais ce n’est pas très important.
En fait un soir en rentrant de piste, mon amie de l’époque et moi même sommes tombée sur un reportage qui parlait de Yukimura et de son modèle Nanachan, j’ai trouvé ça très chiant voire un peu pervers et je n’ai pas du tout compris qu’on puisse trouver du plaisir à attacher quelqu’un…
Mon opinion à beaucoup changer depuis (Ndlr : rire).
M.G : Raconte nous comment tu as changé d’avis.
Mr.K : Et bien après ce reportage mon amie( de l’époque) a apprécié davantage que moi et a donc voulu essayer.
Je n’étais pas très chaud mais ce que femme veut, dieu le veut, non ? Alors, du coup, je me suis renseigné assez vite sur internet. J’ai foncé à Bricomarché et j’y ai acheté deux cordes de 10mmx10m en chanvre ( la honte maintenant que j’y pense.  -sourire-) et puis nous avons essayé… J’ai tout : adoré, l’odeur des cordes, la complicité, le jeux, l’impression de sculpter le corps de sa partenaire ; Je suis devenu accro, un vrai addict et mon amie, pas mieux. Rien que l’odeur des cordes lui fait mouiller ses jolis dessous.
C’est après que ça ce complique…
M.G : pourquoi ?
Mr.K : Le manque d’info sur le sujet. Au départ je me suis renseigné sur le net. J’y ai vu de très bons sites tutoriels, pour la préparation des cordes et les premières bases de réalisation. Ensuite j’ai acheté un livre de référence (Midori, les sortilèges du bondage Japonais) , puis une fois maîtrisé les bases, j’ai continué avec un autre modèle, celle avec qui j’ai fait mes premières prestations. Il y a tellement de complicité dans ce domaine entre nous que nous avons très très vite progressé, et nous sommes arrivé rapidement à faire des suspensions. ce n’est pas le but ultime (Ndlr : les suspensions) mais c’est très gratifiant parce que tu ne peux pas te permettre de te louper.  ça reste quand même une pratique, suspension où non, qui peux-être dangereuse.
Du coup il nous fallait davantage de savoir-faire, j’ai donc investi dans un DVD que je ne regrette pas, car il m’a permis de maîtriser et de mieux comprendre encore les bases.
Puis j’ai évidement acheté du nouveau matos.  je te rappelle que les premières cordes c’était pas ça du tout..(rire).

MG : tu parles de bases ?
Mr.K : oui, les bases de sécurité d’abord puis de blocage des cordes.  il n’y a pas de nœud ou très peu dans cette pratique, si tu comprends ça, alors tu peux tout réaliser . Cela demande aussi beaucoup de pratique, comprendre c’est bien mais faire c’est autre chose, il faut y aller sûrement mais pas-à-pas. Il ne faut pas non plus hésiter à voir ce que font les autres. C’est toujours sympa et enrichissant              d’échanger. Regarder aussi ce que font les Maîtres en la matière comme Yukimura ou Osada. En France tu as Dr.Phil, j’aime beaucoup son travail. Lui pratique vraiment le kinbaku. Moi de mon côté j’essaie de faire plaisir à ma partenaire et d’en prendre. C’est déjà ça et puis il y le travail photo sur le thème. Après, qui sait,  j’irai peut être un jour rivaliser avec les plus grands au Boundcon !!!

Il est vrai que Mr K présente aujourd’hui dans nos soirée (ou ailleurs sur demande) une prestation très élégante et sensuelle.  alors pourquoi pas, un jour, ne parlerons-nous  pas de lui  comme d’un « Grand ». Nous ne sommes pas mal loti, dans le Chapitre de Rennes, en spécialistes du bondage japonais : Je veux citer ici Darquand, Maître Paul, et Cimon.

MrK possède un important lot de cordes spécialisées qu’il propose à un prix très compétitif :

Corde de Chanvre Fibres Naturelles Préparées,  couleur naturelle, 6mm x 8m, 260 daN(rupture de la corde pour une charge environ 230Kg/m).
possibilité de le teindre : majoration de 10 euros.

Par lot de 4(idéale pour commencer):    60 euros
lot de 6 :                                                       115 euros

lot de 12:                                                      195 euros

Les frais d’expédition dépendent de la quantité achetée et sont calculés sur la base des tarifs COLISSIMO/LA POSTE en vigueur à ce jour.

Comments are closed.